Skip to content

Jeu : Au pays du 10 (Nintendo DS)

12 août 2014
tags: ,

Au pays du 10 (Make 10), Nintendo DS

Il ne fait pas de mystère que les jeux éducatifs traînent une sale réputation, souvent justifiée d’ailleurs : réalisation à la ramasse, thème bateau, intérêt ludique proche du néant… c’est pourquoi il est réconfortant de découvrir un titre comme Au pays du 10 : Un conte de fées décimal sur Nintendo DS, développé par un studio japonais répondant au doux nom de MuuMuu et édité en 2008 par Nintendo en personne.

L’histoire est plutôt simple : le joueur est propulsé dans le royaume de Décassum, alias le pays du 10, où les maths règnent en maître et servent à départager l’élite de la plèbe. Il va donc falloir prouver de quoi on est capable en affrontant au calcul mental une centaine de lutins décimaux répartis dans chacune des 10 sections de la carte, chacun y allant de son jeu fétiche, et surtout battre les neuf «maîtres du 10».

La trentaine de mini-jeux réussit le tour de force de proposer une grande variété de mécanismes et de gameplay, malgré des fondamentaux identiques et, somme toute, basiques : manipuler des chiffres pour obtenir 10 ou un multiple de 10. Le tout met parfaitement à profit le stylet de la DS, avec reconnaissance de l’écriture dans certains cas. Les jeux sont chronométrés et certains sont loin d’être évidents, même pour les adultes (malgré mon entraînement intensif sur 6 Numbers) !

On peut accéder aux jeux de différentes manières. La voie principale est le Royaume, sorte de story mode où les différentes sections de la carte sont débloquées les unes après les autres en case de succès. Deuxième voie d’accès, la chaîne de montagnes Juskobou, où une fois le lutin en question battu, les jeux sont accessibles librement et disponibles en différentes difficultés (10 niveaux de 3 manches à battre en tout). Enfin on peut aussi s’auto-évaluer grâce à l’Évaluation Décimale, qui est une sélection aléatoire de 3 jeux, débloqués ou non.

La patte graphique est unique et originale, avec des visuels mignons sans être mièvres, dans un style «fait à la main». L’ambiance générale est cohérente et peut faire penser à du Miyazaki un peu brouillon, avec cette histoire du petit peuple de la forêt qui se trouve soudain confronté à un humain.

Signalons aussi que les dialogues ont bénéficié d’une traduction française de grande qualité et sont relativement amusants. Inutile d’espérer de l’humour à la Desproges néanmoins, le jeu s’adressant en priorité aux enfants ! Le ton est plutôt assez proche de celui d’Animal Crossing. Même la partie sonore ne démérite pas, avec des mélodies simples mais prenantes.

Oh bien sûr, la perfection n’est pas de ce monde, même au pays du 10, et à l’usage l’interface paraît un peu lourde, parfois confuse, souvent inutilement bavarde et l’absence de sauvegarde automatique n’aide pas. Rien de rédhibitoire néanmoins.

Au pays du 10 est toujours disponible pour une dizaine d’euros dans toutes le bonnes crèmeries et c’est bon, mangez en !

About these ads
2 commentaires leave one →
  1. s_t_s permalink
    12 août 2014 13:20

    Joli, onirique et éducatif, que demander de plus ? On est bien loin des CoD et consorts :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 27 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :