16 Couleurs

16 Couleurs – graphisme & jeu vidéo

Quels logiciels pour le pixel art ?

4 Commentaires

En infographie, le pixel art est une technique à part dont la pratique efficace nécessite des outils conçus sur mesure. Depuis mes débuts en la matière il y a une quinzaine d’années, j’ai eu l’occasion d’essayer un certain nombre de logiciels, du très bon au moins bon.

Historiquement, j’estime (et ceci n’engage que moi) que les références sont Deluxe Paint 2 pour MS-DOS et Deluxe Paint 4.5 pour Amiga, qui ont tous deux permis à leurs utilisateurs d’atteindre une efficacité jusqu’alors inégalée. Il est néanmoins difficile de les recommander aujourd’hui, sauf à être équipé en vieilles machines ou à être prêt à mettre les mains dans le cambouis et utiliser un émulateur. A l’heure actuelle, je pense que deux logiciels sortent clairement du lot de fait de leur spécialisation affichée (un logiciel conçu spécifiquement pour le pixel art sera toujours plus efficace qu’un logiciel plus généraliste comme Photoshop), de l’étendue de leurs fonctions (gestion de la palette, brosses, masque, etc.) et leur efficacité (raccourcis clavier pour la grande majorité des actions, une couleur affectée à chaque bouton de la souris, etc.).

  • GrafX2 (open source, gratuit) : initialement un programme MS-DOS créé en 1996 par Sunset Design à destination principalement des artistes de la démoscène, son interface et ses concepts sont largement inspirés par les standards de l’époque qu’étaient Deluxe Paint et Brilliance. Une première tentative de portage Windows est réalisée par Eclipse en 2004, puis par Pulkmomandy en 2007 dans une version plus aboutie et open source. Cette dernière est toujours mise à jour et a le gros avantange d’être disponible sur de nombreuses plateformes (Windows, MacOS X, Linux, AROS, etc.).
GrafX2

GrafX2

  • Pro Motion de la société allemande Cosmigo (commercial, environ 55 euros) : également très inspiré par Deluxe Paint, de l’interface jusqu’aux raccourcis clavier en grande partie identiques, la première version voit le jour en 1997 et va évoluer jusqu’à la version 6 sortie en 2008. C’est à la différence de Grafx2 un logiciel payant, mais son interface plus conventionnelle et ses fonctions supplémentaires (animation, support des tiles, contrôle avancé de la palette…) justifie rapidement le surcoût dans le cadre d’une utilisation intensive. Pro Motion n’est pas contre disponible que pour Windows.
Pro Motion de Cosmigo

Pro Motion de Cosmigo

En bonus, j’ai récemment eu l’occasion d’essayer D-Pixel, un nouvel entrant dans la catégorie. Le premier contact est plutôt encourageant : l’interface est assez surprenante mais logique, les raccourcis clavier sont nombreux et entièrement configurables et le zoom et les déplacements sans à-coups sont très agréables. Par contre je ne peux me prononcer sur sa stabilité, n’ayant utilisé le programme que brièvement.

D-Pixel

D-Pixel


 

Mise à jour du 16 octobre 2014 : ajout de quelques nouveautés et oublis.

 

  • Pyxel Edit de Daniel Kvarfordt (Windows/Mac, commercial, 7 euros et plus si affinités) : un nouveau venu axé sur la création de tilesets avec des fonctions très sympa dans ce domaine et qui permettent de gagner en productivité. En dehors des tiles, l’intérêt du logiciel est moins évident par rapport à la concurrence. D’après l’auteur, l’interface et la philosophie sont inspirés de Promotion et Pixothello. Dommage qu’il n’y ait pas de démo, mais une ancienne version bêta est disponible gratuitement (attention, le logiciel a bien progressé depuis).
Pyxel Edit

Pyxel Edit

  • Aseprite de David Capello (Windows/Mac, commercial, 7-8 euros) : un logiciel qui existe depuis une quinzaine d’année, initialement connu sous le nom d’Allegro Sprite Editor (donc associé à Allegro, la librairie C++ pour faire des jeux). A l’origine un peu rustre, il a connu récemment une sorte de résurgence avec l’ajout de plein de nouvelles fonctions surtout axée sprites et d’une interface très réussie signée Ilkke. Si le style de l’interface est résolument oldschool, les fonctions proposées sont modernes (layers, onion skin…). Version d’essai gratuite (sauvegarde désactivée par contre !).
Asesprite

Asesprite

  • GraphicsGale de HumanBalance (Windows, commercial, 15 euros) : un logiciel japonais qui existe depuis une dizaine d’années, toujours activement développé, qui est surtout utilisé dans le milieu du jeu vidéo japonais et populaire dans nos contrées principalement pour le graphisme manga. Beaucoup de fonctions sont disponibles, mais l’interface est chargée et un peu vieillotte (serait-ce le « Promotion japonais » ?). Disponible en version gratuite et payante (15 euros), dont le seul ajout notable semble être le support du GIF !
GraphicsGale

GraphicsGale

Auteur : HP

Professionnel de l'industrie vidéoludique depuis 14 ans, j'écris principalement sur l'infographie, le business des jeux vidéo et la demoscene.

4 réflexions sur “Quels logiciels pour le pixel art ?

  1. Pingback: Archéologie infographique : le graphisme sur ZX Spectrum « 16 Couleurs

  2. Pingback: Archéologie infographique : le pixel art pour Thomson | 16 Couleurs

  3. Pingback: Tutoriel pixel art : bus londonien | 16 Couleurs

  4. Pingback: L’année de la planète des singes en pixel art | 16 Couleurs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s