16 Couleurs

16 Couleurs – graphisme & jeu vidéo


Poster un commentaire

Gros nez, nonogrammes et PETSCII

Le week-end dernier se tenait à Bruxelles la première démoparty belge depuis 2014, la Rsync. En cet honneur, j’avais préparé un graph pour présenter comme remote entry. Le personnage a été réalisé avec le logiciel Leonardo, que je considère comme la meilleure solution pour le dessin sur écran tactile sous Windows (j’utilise un Surface Book). L’interface est très réactive, bien conçue et parfaitement adaptée à une utilisation au stylet, et les performances générales sont excellentes, même sur des images de grande dimension. J’ai ensuite utilisé Affinity Designer pour ajouter le fond et les effectuer les derniers ajustements.

Grotarin, première place à la Rsync 2020

Étapes de la réalisation de l'image Grotarin

Quelques étapes de la réalisation

L’inspiration pour cette image provient d’un niveau en 10×10 de Quixel, un jeu type picross (ou nonogrammes) pour iOS et Android pour lequel j’ai récemment tenu le rôle de producteur. J’en ai également profité pour réaliser plus d’une centaine de niveaux, même si ce n’est qu’une goutte d’eau parmi les 1281 que compte le jeu actuellement.

Quitte à user cette idée jusqu’à la corde, j’ai également commis une version de ce personnage en 8×8 caractères PETSCII (le mode texte des machines Commodore 8 bits, du PET au C64) pour la Tiny PETSCII Compo 2020.

Les copains de Flush avaient eux fait le déplacement à Bruxelles et ont remporté la première place de la compétition démo oldschool avec une véritable lettre d’amour à la Belgique (il manque juste une allusion à Dikkenek, inexcusable…) tournant sur Atari 2600. Le titre fait référence à The Sound of Belgium, superbe documentaire consacré à l’explosion de la musique électronique en Belgique à partir de la naissance du phénomène New Beat à la fin des années 1980.


5 Commentaires

Close Encounter Of The 4k

Voici une image réalisée rapidement pour supporter la petite démoparty Cookie qui a eu lieu à Paris le 3 décembre. Foin de vieilleries ordinosauresques aux gros pixels baveux ici, j’ai décidé de sauter à pieds joints dans la modernité et ses résolutions énormes et miyons de couleurs. La réalisation de l’image a pris quelques heures étalées sur deux ou trois soirées, dont une bonne partie consacrée à tâtonner… J’ai en effet profité de cette opportunité pour me familiariser avec deux logiciels de dessin que j’ai acquis récemment sans avoir eu le temps de vraiment les mettre en pratique : Clip Studio Paint (surtout) et Affinity Designer (un tout petit peu, pour le texte autour de l’objet 3D).

Close Encounter Of The 4k

Close Encounter Of The 4k, pour la Cookie 2016 – cliquez pour la résolution 3000×2000

Clip studio m’a fait bonne impression pour une utilisation tout au stylet avec un choix satisfaisant de brosses et une bonne réactivité. Par contre impossible d’y trouver le moindre outil vectoriel ou même des effets sur les calques genre glow.

Affinity Designer dispose lui de bons outils vectoriels ; il se présente d’ailleurs comme une alternative à Illustrator avant tout. Il propose en plus des outils de dessin bitmap, mais cette partie semble un peu être le parent pauvre du logiciel. Par contre on peut éditer les vecteurs tout en prévisualisant le résultat sur forme de bitmap, ce qui est très utile.

Pour revenir à la Cookie 2016, les releases ont été peu nombreuses mais on y trouve quelques productions sympathiques, principalement sur des machines rétro : une petite démo sur Atari 2600, une autre sur Pico-8 et un slideshow sur Atari ST. Le tout disponible sur Demozoo.

Close Encounter Of The 4k sur Demozoo