16 Couleurs

16 Couleurs – graphisme & jeu vidéo


Poster un commentaire

Open Up, graphisme pour Commodore 64

Open Up, une image pour le Commodore 64

Après Diskettenpolizei l’an dernier, me voici de retour sur Commodore 64 avec une image qui a été classée 6ème à la BCC 2021.

J’utilise ici le mode Multicolor du C64, à savoir une résolution de base de 160×200 pixels « longs » avec des contraintes de blocs (3 couleurs + la couleur de fond commune à toute l’image par bloc de 4×8 pixels). Grâce au talent de Kezax, j’ai eu la possibilité de dessiner en plus sur 16 pixels de large dans les bordures droite et gauche, au prix de deux lignes en haut de l’écran pour démarrer la bidouille. Résultat, une résolution effective qui passe à 192×198 pixels, soit quasiment 20% en plus pour le même prix !

Comme à mon habitude le gros du travail a été réalisé avec Grafx2, et les derniers ajustements (changement des couleurs de bordure et de fond) avec Pixcen.

Je vous encourage à jeter un coup d’œil aux productions présentées lors de la party (en particulier une superbe petite démo de Focus, un très beau graph de Lobo, et une musique qui mélange SID et synthèse FM pour rendre hommage aux mélodies de Street of Rage), d’un niveau plus relevé que ce que la petite taille de l’événement pourrait laisser penser.


2 Commentaires

Diskettenpolizei (C64 multicolor)

Petite contribution à distance et compofiller pour la BCC 2020 qui s’est tenu à Berlin le week-end dernier : Diskettenpolizei, pour le mode multicolor du Commodore 64 (160*200, palette fixe et une limite de 4 couleurs par bloc de 4*8 pixels). L’image a été réalisée à l’aide de la fonction 8 bit de Grafx2 qui permet de prévisualiser le respect ou non des contraintes de blocs. Multipaint m’a lui permis de choisir la couleur de bordure et l’export en exécutable PRG.

Diskettenpolizei (C64 Multicolor)

Diskettenpolizei (C64 Multicolor)

Si jamais l’expression « don’t copy that floppy » vous est inconnue, vous apprécierez la vidéo ci-dessous, réalisée pour une campagne anti-piratage de la Software Publishers Association en 1992 et fruit probable d’un brainstorming qu’on imagine enfiévré.

À découvrir également, le chiptune SID de l’ami Glafouk, qui a fini premier ex aequo dans la compétition musique de la BCC !

 


2 Commentaires

Multipaint, un logiciel de dessin pour C64, ZX Spectrum et MSX

J’avais il y a quelques années évoqué la création graphique avec les contraintes du ZX Spectrum. Il existe depuis peu un nouveau logiciel qui supporte également les modes graphiques du C64 (highres et multicolor) et du MSX : Multipaint.

L’interface générale ne déroutera pas quiconque a eu l’occasion d’utiliser des logiciels comme Deluxe Paint ou Personal Paint. Le programme est bien pourvu niveau fonctionnalités : outre les classiques (tracé de lignes, rectangles et cercles, bombe de peinture et différentes tailles de brosses) on y trouve aussi le support des brosses personnalisées avec transparence, la recolorisation des brosses, la symétrie en temps réel sur les deux axes, les contraintes de grille et une page de brouillon. Multipaint permet d’exporter les images comme des exécutables (.prg pour C64, .tap pour le Spectrum, .com pour le MSX) ou des bitmaps PNG.

Multipaint ZX Spectrum Supergravity

Multipaint en mode ZX Spectrum

Pour l’avoir essayé rapidement, Multipaint semble être un bon programme de dessin pour qui s’intéresse au pixel art façon ordinosaures 8 bit, avec le gros avantages de couvrir plusieurs plateformes quand la norme est plutôt d’avoir des logiciels de dessin complètement différents et plus ou moins obscurs pour chaque format. Quelques regrets : l’absence de mode plein écran, les raccourcis clavier qui ne semblent pas pouvoir être redéfinis, le manque d’aperçu dans la taille d’origine lors de l’utilisation de la loupe et la limite de dix étapes d’undo qui ne semble pas justifiée. Le programme a bénéficié d’une première mise à jour quelques semaines après son annonce, on peut donc espérer que ces petits problèmes soient résolus par la suite.

Multipaint est écrit en Processing et tourne sur Windows, Mac et Linux mais nécessite d’avoir installé le Java Runtime Environment. Un manuel et une liste des raccourcis clavier sont également disponibles.

Visiter le site web de Multipaint