16 Couleurs

16 Couleurs – graphisme & jeu vidéo


6 Commentaires

Jeu : Heroes of Loot, un Gauntlet néo-rétro (PC, Mac, Linux, Android, iOS)

Illustration Heroes Of Loot

OrangePixel, un studio unipersonnel batave, vient de sortir il y a quelques jours un nouveau titre, Heroes of Loot, auquel j’ai eu l’occasion de jouer pas mal ce week-end, à la fois sur Android et sur Windows.

Heroes of Loot (Android)L’auteur a été très inspiré par l’antique Gauntlet, et il ne s’en cache pas. Heureusement, le titre ne se limite pas à un fade remake, puisqu’au concept d’origine, il ajoute une grosse louche de Rogue-like avec des donjons générés aléatoirement et des héros qui disparaissent définitivement lorsqu’ils sont tués, et une grosse louche de shoot’em up puisqu’on combat les ennemis en les aspergeant copieusement de flèches, hallebardes et autres objets joyeusetés ; le corps-à-corps étant à proscrire. En ce sens, le jeu m’a un peu rappelé le « MMO bullet hell shooter » Realm of the Mad God, même si le nombre de projectiles et l’aspect shooting sont bien moindres dans Heroes of Loot.

Le jeu offre le choix entre 4 personnages (elfe, guerrier, mage et Valkyrie, incidemment les même que dans Gauntlet) mais la différence semble surtout visuelle. Ils sont mis à contribution par les petites cinématiques plutôt drôles qui apparaissent régulièrement et permettent de donner un peu de personnalité au jeu.

Heroes of Loot (Android)Visuellement c’est du rétro pur porc, avec des gros pixels bien gras qui ne plairont pas à tout le monde. La maniabilité est parfaite sur PC (configuration recommandée : un PC du 21e siècle, dixit l’auteur) mais un peu brouillonne sur mobile, la faute principalement au pad virtuel auquel j’ai toujours du mal à me faire.  Pour y remédier, la version Android du jeu est compatible avec les pads MOGA. À propos, le jeu est aussi disponible pour les micro-consoles Ouya et Gamestick, qui elles disposent de vraies manettes évidemment.

Heroes of Loot n’est pas parfait, il manque clairement un peu de profondeur (pas de meta-game qui justifie de continuer à aller trucider des monstres à long terme), les effets sonores sont un peu basiques et les quêtes générées automatiquement sont parfois impossibles à réussir, faute de présence de certains éléments à proximité. Que des points qui pourront être corrigés dans de futures mises à jour… enfin je touche du bois.

En l’espèce le jeu permet de faire d’excellentes pauses de quelques dizaines de minutes et sera vite rentabilisé vu la poignée d’euros à laquelle il est proposé. En bonus on aura le plaisir de soutenir le gros travail et la passion de l’auteur qui a réalisé le jeu en solo et a réussi à le sortir en simultanée sur un nombre impressionnant de plateformes .

Visiter le site web de Heroes of Loot