16 Couleurs

16 Couleurs – graphisme & jeu vidéo


1 commentaire

模拟时光, Les Sims en Chine !

Playfish vient de lancer son premier jeu sur un réseau social chinois, une adaptation de The Sims Social, lancé l’été dernier sur Facebook.  La version locale est le fruit du travail de Playfish Beijing qui y a ajouté du contenu localisé (vêtements, meubles…). Le jeu s’appelle 模拟时光 (Moni Shiguang), littéralement Temps de Simulation, la version PC originale étant connue sous le nom de Moni Rensheng, Vie de Simulation.

The Sims Social sur QQ (模拟时光)

Le jeu est accessible sur le réseau social de Tencent, Qzone, rattaché à la messagerie instantanée QQ. Qzone est un des principaux acteurs en Chine et Tencent évoquait 480 millions d’inscrits en mars 2011. Comme généralement en Chine, les chiffres sont à prendre avec des pincettes puisque même en admettant qu’ils soient corrects, rien n’indique combien des ces utilisateurs sont réellement actifs.

Jouer à The Sims Social sur QQ (nécessite un compte QQ. Des connaissances en mandarin sont préférables)


1 commentaire

Jeu en ligne en Asie : le mastodonte Tencent

Benjamin Joffe de Plus Eight Star a récemment présenté un état des lieux du jeu en ligne en Corée du Sud, au Japon et en Chine. C’est instructif à lire et permet de confirmer que l’Asie est en avance par rapport aux États-Unis ou à l’Europe en matière de jeu dématérialisé, même si on le réalise rarement.

Par exemple, Tencent est encore assez méconnu en Occident mais est en fait un énorme acteur de la nouvelle économie, puisqu’on estime qu’il s’agit de la troisième entreprise purement internet dans le monde après Google et Amazon.

Le coeur de leur empire est QQ (énorme messagerie instantanée en Chine avec apparemment plus de 600 millions de comptes actifs !) mais aussi de plus en plus le développement et l’édition de jeux en ligne . Leur chiffre d’affaire pour 2010 devrait tourner autour de 2 milliards d’euros, pour un bénéfice estimé à plus de 700 millions d’euros. Et ceci avec un marché national très loin d’être saturé et sur lequel ils sont en position de force… d’autant plus que les concurrents étrangers potentiels sont souvent découragés (ou désavantagés, question de point de vue) par la législation locale 😉

Tencent a récemment annoncé la constitution d’un fond d’investissement de plus de 550 millions d’euros dédié entre autres aux jeux en ligne, mais aussi aux sites de e-commerce et de média en ligne. L’entreprise est déjà très impliquée dans le financement d’entreprises puisqu’on la retrouve comme investisseur stratégique dans de très nombreuses start-ups en Chine, ce qui lui permet de surveiller de très près les innovations du secteur. 

Développement récent, Tencent commence à investir ses profits à l’étranger, comme le montre le rachat pour 400 millions de dollars de Riot Games, le développeur américain de League of Legends, un jeu dans le style de Defense of the Ancients, un mod de Warcraft 3 extrêmement populaire en Chine.

Il sera intéressant de voir cette année si ce rachat était juste opportuniste ou s’il marque le début d’une stratégie d’investissement massif de Tencent en dehors des frontières chinoises.